La complainte collective

Qu’il est simple de se complaire dans le pessimisme ambiant de notre société.

Tout ce que nous voyons à la télévision ou dans les journaux nous amène à orienter nos pensées vers les choses qui ne vont pas. Tu vas me dire, je n’ai pas la télé et je n’achète pas les journaux. Mais même quand on le cherche pas elles viennent à nous ! Elles remontent et s’accrochent à nos oreilles comme des tiques : tu as entendu il parait qu’il a fait ça, qu’il a dit ceci ou cela. Comment ça tu n’es pas au courant de  telle chose ou telle chose, mais tu vis où ?

le plus exaspérant c’est que la plupart du temps ceux sont des  faits qui ne sont pas vérifiés mais juste colportés et interprétés avec les filtres de chacun.

L’inconscient collectif de notre espèce est toujours dirigé vers les drames et les malheurs. Pourtant le pessimisme est tout ce qui est de plus nocif pour notre être. En étant pessimiste, nous reculons et au mieux nous stagnons.

Pour ma part, j’ai décidé d’être optimiste !

Mais qu’est-ce que l’optimisme ? Tu te dis probablement que l’optimisme, c’est croire au monde des bisounours, je te rassure, j’ai bien conscience que ce monde fantaisiste, bien que plaisant, n’existe pas. Etre optimiste, c’est un processus mental qui porte tes pensées vers ce qui est bon, vers ce qui est positif pour toi.

A quoi cela me sert-il ?

En étant optimiste, j’arrive à percevoir le meilleur dans chaque situation et la plupart du temps dans chaque personne. Bien sûr, il faut parfois une certaines période de résilience (de plus en plus courte avec l’expérience) avant de percevoir le bon dans une situation difficile, mais en cherchant un petit peu, je trouve toujours. Dans ma vie, j’ai comme tout le monde affronté des moments dérangeant, désagréables.

Avec l’optimisme, j’ai trouvé l’allié idéal pour voir que ces difficultés m’ont amené à des choix de vie qui aujourd’hui me remplissent de bonheur. En faisant une rétrospective de mes choix de vie, en connectant les points (connecting the dots, par Steve Jobs), je vois que dans 100% des cas, une situation difficile m’amène à des choix qui m’amènent à une situation plaisante et heureuse. Alors, pourquoi ne pas directement penser à la situation heureuse qui suivra ta difficulté ?

Avoir une pensée optimiste, c’est diminuer son temps de résilience et c’est aller de l’avant vers des moments beaux et meilleurs. L’optimisme, un allié pour ta  santé Les neurosciences le prouvent. Plus tu penses positif, plus tu te portes bien mentalement mais aussi physiquement. Des études, comme celles de MAXIS Global Benefits Network, prouvent qu’une personne optimiste vivra 7.6 années de plus qu’une personne pessimiste. Elle diminue également de 70% le risque d’AVC ou de crise cardiaque ! Tout ça, grâce à la pensée positive.

Le meilleur garde du coprs

L’optimisme est aussi ton garde du corps face aux attaques extérieures, face aux virus et autres maladies. Ton corps sait que tu vas bien, il est alors plus fort pour lutter, plus rapide à réagir et de ce fait, tu tombes moins souvent malade. S’il t’arrive d’avoir un rhume, en étant optimiste tu guéris bien plus rapidement qu’une personne ayant un schéma mental négatif.

Beaucoup de personnes aiment se plaindre, je suis sûre que tu connais quelqu’un qui quand tu lui demande si ça va ? Ne t’as jamais répondu OUI ça va super bien et toi ?

Devient-on optimiste ?

Comment le devenir ? Et bien cela commence par sourire à la vie ! Au propre comme au figuré. Sourire est le seul exercice pratico pratique qui pourra te transformer.

Rappelle-toi quand on brille de l’intérieur ça se voit à l’extérieur !

Devenir optimiste, c’est un travail de tous les jours. Le soir en te couchant, le matin en te levant, écris ou partage avec tes proches 3 gratitudes journalières ou 3 intentions positives.

Le matin essaye de prendre 5 minutes pour toi avant de commencer ta journée. En fermant les yeux hors de ton lit, tu poses une réelle intention d’amour pour toi et pour les autres.

Est-ce difficile à faire pour toi ? Cela te parait-il trop perché ? Libère ton cœur mon amie, laisse entrer la légèreté et la lumière du soleil, aère ta maison intérieure, dépoussière dans les coins, secouent le tapis OUVRE en grand !

Tout le monde a le droit et peut changer son mode de penser et ses vieilles habitudes à une seule condition : le vouloir !

Parce que ce n'est pas simple de changer de vie et de passer à l'action, je t'offre mon guide : Mes 67 conseils pour te donner du coeur à l'ouvrage et passer à l'action.